Évaluation de la douleur chez l’adolescent ou l’adulte polyhandicapé

Habitudes de vie: communication, soins personnels, condition corporelle, Bien être psychologique

Référence bibliographique:

Rondi, F., Marrimpoey, P., Belot, M., Gallois, A., Léger, J., Pambrun, E., et Jutand, M. A. (2008). Échelle edaap 1. La douleur de la personne polyhandicapée: la comprendre et évaluer ses spécificités d’expression par une échelle. Motricité cérébrale Réadaptation Neurologie du développement, 29, 45-52. Rondi, F. (2014). Un outil pour évaluer la douleur chez la personne polyhandicapée. La revue de l’infirmière, 63(201), 26-27.

Langue: Français

Population visée: Personne avec polyhandicapé

L’outil s’adresse à des personnes qui ont un polyhandicap.

Âge(s): 15 à 20 ans, 20 à 30 ans, 30 à 40 ans, 40 à 50 ans, 50 à 60 ans, Non spécifié

But et description de l'outil:

L’échelle d’évaluation de la douleur chez l’adolescent ou l’adulte polyhandicapé est une échelle qualitative d’évaluation comportementale de la douleur ayant pour objectif initial de sensibiliser les soignants (y compris les équipes médicales) à prendre en compte le symptôme de la douleur. L’outil se veut simple et facile à utiliser tout en respectant l’approche globale de la personne polyhandicapée. Elle permet de mesurer l’écart entre l’expression habituelle du patient et l’expression perturbée dans l’hypothèse d’une douleur et, ainsi, d’adapter un traitement au besoin. Cette échelle a été conçue à partir de l’échelle doloplus et de l’échelle San Salvadour (voir les fiches de ces deux outils sur notre site pour plus d’informations).

Contenu:

L’échelle se compose de deux parties, la première portant sur le retentissement somatique (4 items), et la seconde sur le retentissement psychomoteur et corporel (7 items). Chaque item est coté de 0 à 3 ou de 0 à 4 (excepté l’item « identification des zones douloureuses », coté de 0 à 5). Le score des items peut ainsi totaliser jusqu’à 41 points. La douleur est affirmée clairement lors d’un total supérieur à 7 (validation statistique faite par l’Institut de Santé Publique d’Épidémiologie et de Développement de Bordeaux en mars 2007).

Utilité pour le plan d'intervention:

L’outil est utile pour le plan d’intervention puisqu’il permet de mesurer la douleur chez la personne qui ne peut pas communiquer verbalement ou s’autoévaluer.

Administré par: Personne détenant une formation pertinente ou une formation universitaire/professionnelle

L’utilisation de l’outil nécessite un apprentissage, et il est recommandé de l’administrer en équipe pluridisciplinaire. Selon l’auteur, une infirmière doit faire partie de l’équipe pluridisciplinaire qui administre l’outil.

Interprété par: Personne ayant administré l'outil

La personne, ou une personne de l’équipe, qui a administré l’outil est celle qui l’interprète.

Validation: Validé

Une validation scientifique a été réalisée par l’Institut de Santé Publique d’Épidémiologie et de Développement de Bordeaux en mars 2007 (publiée en 2008). Pour plus d’informations, consultez la référence suivante : Jutand, M. A., Gallois, A., Léger, J., Pambrun, E., Rondi F., Belot, M., et Marrimpoey, P. (2008). Échelle edaap 2 : validation statistique d’une grille d’évaluation de l’expression de la douleur chez les adultes ou adolescents polyhandicapés. Motricité cérébrale Réadaptation Neurologie du développement, 29, 93-100.

Formation: Non

Aucune formation n’est requise pour utiliser l’outil.

Où trouver l'outil:

Cet outil est disponible gratuitement  sur internet :

Obtenir l’outil

Date de création/mise à jour : février 2021

X